[Tuto] Que faire avec un aquarium de moins de 40 litres ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Tuto] Que faire avec un aquarium de moins de 40 litres ?

Message par stofmania le Mar 10 Déc 2013 - 11:38

Que faire avec un aquarium de moins de 40 litres ?

Contrairement aux idées reçues, avec un aquarium de ce volume, un large choix s'offre à vous. Nous vous proposons quelques exemples de réalisations possibles, et vous allez voir qu'il y en a pour tous les goûts !
Cependant, gardez à l'esprit que dans un tel volume, il est fortement conseillé de ne maintenir qu'une seule espèce.

Au sommaire :

  1. La maintenance des killis
  2. Un aquarium à crevettes
  3. Les guppys et leur progéniture
  4. Un aquarium planté, sans poissons


Dernière édition par stofmania le Dim 15 Déc 2013 - 12:57, édité 8 fois

_________________
KCF08043
Website  : http://www.stofmania.com/
Photos   : http://www.flickr.com/photos/stofmania/
avatar
stofmania
Fondateur
Fondateur

Messages : 427
Date d'inscription : 07/12/2013
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur http://stofmania.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tuto] Que faire avec un aquarium de moins de 40 litres ?

Message par stofmania le Mer 11 Déc 2013 - 11:13

La maintenance des killis

Les killis sont considérés comme faisant parti des poissons les plus colorés d'eau douce. Si l'on ajoute à cela un comportement hors du commun, et bien souvent de maintenance facile, il a tout pour être conseillé au débutant désirant découvrir l'aquariophilie et s'investir.


Objectifs :

Les killis sont pour la plus part des poissons peu exigeants. Il faut cependant respecter quelques "règles" de base si l'on veut que la maintenance se passe bien. 

  • L'agencement de l'aquarium est très important. Certaines espèces ont la réputation d'être "timides". Si on leur offre des conditions de maintenance adéquates, les poissons passeront la majeure partie de leur temps devant la vitre ! C'est alors un réel plaisir de les observer.
  • Suivant l'espèce, la reproduction en naturelle est envisageable, et même sans aucune difficulté.


Matériel :


  • Un aquarium... si si, ça aide ! Si vous avez le choix, privilégiez la surface au sol à la hauteur. Les killis n'ont pas besoin d'une grande hauteur d'eau. Dix à quinze centimètres de hauteur suffisent largement !
  • Un sol. Pour les espèces présentées plus tard, un sol sombre de préférence, mais pas trop. L'idéal reste un sol de type JBL Manado ou de l'Adakama. Leur couleur s'approche de celle du sol de leur environnement naturel. Evitez le quartz qui s'avère coupant, et au final peu esthétique.
  • Le chauffage. Celui-ci n'est absolument pas indispensable. Les killis vivent dans des eaux entre 20 et 25°C en moyenne. Si la pièce est à bonne température, il n'est pas nécessaire de chauffer l'eau ! Et votre facture d'électricité vous en remercie par avance.
  • La filtration. Là aussi, elle s'avère optionnelle ! Dans le cas où vous souhaitez en utiliser une, il faut que celle-ci soit faible. La plus part des killis n'aime pas le courant. L'idéal est une filtration sur exhausteur, qui ne créé pas de véritable courant. Elle permettra également d'espacer les changements d'eau.
    Si vous ne souhaitez pas utiliser de filtration, il faudra alors être plus rigoureux sur la fréquence des changements d'eau... ce qui est une contrainte supplémentaire.

  • L'éclairage. Celui-ci doit être d'assez faible intensité. Généralement, les lampes fournies avec les nano-aquariums vont très bien. Les killis n'apprécient pas un éclairage intense. Cet élément va conditionner le choix de la végétation à utiliser...


Agencement :

Un bac "type" est organisé de la façon suivante :

  • Un sol homogène de type Manado ou Akadama.
  • Créer un atmosphère sécurisante. Pour cela, il faut donner aux poissons un maximum d'endroits de repli en cas de stress. L'ajout d'une racine de mangrove est très bien en complément de plantes. On peut également se servir de feuilles de chênes qui serviront en plus à acidifier l'eau.
  • Les plantes jouent un rôle important. Elles serviront à tamiser la lumière, de refuge, de source de nourriture pour les alevins, , à équilibrer le bac, etc. Il est donc conseillé d'utiliser : mousse de java, fougère de java, anubia, Ceratophyllum, Salvinia, etc.
  • La filtration ne doit servir qu'à brasser faiblement l'eau, sans créer de courant. Il faudra donc casser ce dernier si besoin.
  • Et surtout, COUVRIR intégralement l'aquarium. Un killi trouvera le moindre centimètre carré d'ouverture et sautera hors du bac...


Espèces :

Parmi les centaines d'espèces existantes chez les killis, certaines sont réputés pour être très faciles de maintenance et pouvant vire dans de tels volumes. Parmi elles, il est possible de citer :

  • Aphyosemion australe
  • Aphyosemion ahli
  • Fundulopanchax nigerianus
  • Chromaphyosemion bivittatum


Fundulopanchax nigerianus                Chromaphyosemion bivittatum
   



Entretien :

Encore un avantage dans ce type de maintenance.
Dans les cas où l'aquarium ne contient pas de filtration, il est recommandé de changer 1/3 de l'eau toutes les 2 ou 3 semaines. Si l'aquarium est filtré, la fréquence des changements d'eau peut être espacée.
Mais ceci reste théorique. Il faut avant-tout vérifier l'hyper-ventilation des poissons. C'est un signe qui ne trompe pas.

De plus, la majorité des espèces de killis vivent dans des eaux douces et (légèrement acides). Il faudra donc essayer d'avoir un pH aux alentours de 6.5 ainsi qu'une conductivité faible (eau de pluie, eau osmosée).

Les plantes jouent également un rôle très important dans l'équilibre de l'aquarium. Et un changement d'eau régulier permettra d'éviter certaines carences (en fer par exemple).

Concernant l'alimentation, les killis mangent généralement tout type de nourriture (sec, congelé, vivant). Cependant, un apport de nourriture vivante (vers de vase, larves de moustiques, Cahoborus, ...) favorise notamment la reproduction.
Le piège à éviter est le sur-nourrissage qui entraînera une pollution importante dans l'aquarium. Il faut nourrir peu, mais régulièrement. Quelques granulés par poisson suffisent quotidiennement, voire tous les deux jours.



En conclusion...

En plus d'être visuellement attirants, les killis peuvent être d'une facilité déconcertante si l'on respecte quelques règles élémentaires de maintenance.
Trop peu vus en animalerie, ils méritent pourtant une place plus importante dans l'aquariophilie d'eau douce actuelle.

_________________
KCF08043
Website  : http://www.stofmania.com/
Photos   : http://www.flickr.com/photos/stofmania/
avatar
stofmania
Fondateur
Fondateur

Messages : 427
Date d'inscription : 07/12/2013
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur http://stofmania.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tuto] Que faire avec un aquarium de moins de 40 litres ?

Message par stofmania le Ven 13 Déc 2013 - 10:42

Les guppys et leur progéniture

Les guppys, appartenant au genre Poecilia, sont surnommés "Million fish" en raison de leur facilité de reproduction et la fréquence à laquelle celle-ci intervient.


Objectifs :

L'objectif d'un tel bac est d'avoir, dans u petit volume, des poissons faciles de maintenance et toujours en mouvement. Leur observation est facile, mais ne représente pas pour autant un intérêt majeur à l'égard de leur comportement plutôt banal.
Néanmoins, pour un bac décoratif, ou pour faire découvrir l'aquariophilie à de jeunes enfants, c'est l'idéal. Vous ne tarderez pas à observer les premiers alevins dans le bac...

Matériel :


  • Un nano aquarium fera très bien l'affaire.
  • Prévoyez un sol de type JBL Manado ou Adakama de préférence. Le sable de Loire peut être également utiliser.
  • Un éclairage est souhaitable, notamment pour les plantes.
  • Une filtration. Si possible, utilisez un exhausteur. Sinon, un petit filtre interne conviendra. L'essentiel est de n'avoir pas trop de courant.


Agencement :

Ce type de bac ne demande pas d'agencement particulier. Cependant, plus l'aquarium aura un rendu naturel, plus il sera agréable à regarder mais surtout, plus il sera équilibré.
De plus, la population pouvant vite augmenter, il faudra notamment surveiller les nitrites et nitrates. Utiliser des plantes à croissance rapide telles que la Ceratophyllum s'avère donc souvent être très utile.

Espèces :

Même si les guppys vendus en animalerie sont attrayant de part leurs grandes voilures et leurs couleurs, ceux-ci sont issus d'un grand nombre de sélection (voir modifications génétiques), ce qui les rend plus "fragiles".
Il est préférable de choisir une espèce naturelle, plus robuste. De nos jours, il est très facile de s'en procurer. Les importations sont devenus monnaie courante.
Les espèces conseillées :

  • Poecilia reticulata
  • Poecilia wingei




Entretien :

Attention à la surpopulation. Elle peut être le premier élément perturbateur du bac. Il ne faudra pas hésiter à se séparer des jeunes pour éviter cela.
Dans les cas où l'aquarium ne contient pas de filtration, il est recommandé de changer 1/3 de l'eau toutes les 2 ou 3 semaines. Si l'aquarium est filtré, la fréquence des changements d'eau peut être espacée.
Mais ceci reste théorique. Il faut avant-tout vérifier l'hyper-ventilation des poissons. C'est un signe qui ne trompe pas.

Les plantes jouent également un rôle très important dans l'équilibre de l'aquarium. Et un changement d'eau régulier permettra d'éviter certaines carences (en fer par exemple).

Concernant l'alimentation, les guppys mangent généralement tout type de nourriture (sec, congelé, vivant). 
Le piège à éviter est le sur-nourrissage qui entraînera une pollution importante dans l'aquarium. Il faut nourrir peu, mais régulièrement. Quelques granulés par poisson suffisent quotidiennement, voire tous les deux jours.



En conclusion...

Ce type d'aquarium est destiné à des personnes démarrant l'aquariophilie, souhaitant avec un petit aquarium vivant.
Il faudra tout de même être rigoureux sur les changements d'eau, le nourrissage et éviter une surpopulation trop souvent cause de problèmes.

_________________
KCF08043
Website  : http://www.stofmania.com/
Photos   : http://www.flickr.com/photos/stofmania/
avatar
stofmania
Fondateur
Fondateur

Messages : 427
Date d'inscription : 07/12/2013
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur http://stofmania.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

[Tuto] Que faire avec un aquarium de moins de 40 litres ?

Message par Pupuxe le Dim 15 Déc 2013 - 11:23

Aquarium de crevettes

Les crevettes sont particulièrement adaptées à une maintenance en bac de petit volume. Elles ne requièrent que peu d’attention et de maintenance, et le nombre de variétés disponibles et de couleurs en font des très bons candidats pour l’aquariophile débutant, y compris pour les enfants.

Objectifs :
Les crevettes ne requièrent que peu de choses, et la maintenance et la reproduction ne sont pas compliqué pour peu que l’on respecte certaines règles de maintenance.

• Suivant l'espèce, et en fonction du degré de sélection, certaines crevettes peuvent être extrêmement couteuses. Il est donc conseillé de commencer par des crevettes peu onéreuse et robuste, qui ne sont néanmoins pas moins jolies !
• Les crevettes sont tout à fait compatibles avec la réalisation d’un bac planté ou aquascapé, elles s’avère même être de bonnes alliées dans la lutte contre les algues au lancement d’un bac.

Matériel :


• Un aquarium..., privilégiez la surface au sol à la hauteur. Les crevettes n'ont pas besoin d'une grande hauteur d'eau. Dix à quinze centimètres de hauteur suffisent largement !
• Un sol. En fonction des espèces on se tournera soit vers un sol inerte et de couleur naturelle (sable de loire), soit vers un sol dit « technique ». Ces derniers ne sont pas indispensables, bien au contraire, mais ils s’avèrent très utile pour l’aquairophile débutant pour assurer des paramètres stables et conformes aux besoin des crevettes. Evitez le quartz qui s'avère coupant, et tous les sols colorés (y compris le noir) qui contiennent très souvent des éléments toxiques pour les invertébrés (sels métalliques).
• Le chauffage. Celui-ci n'est absolument pas indispensable pour la plupart des espèces. Les crevettes vivent dans des eaux entre 20 et 25°C en moyenne. Si la pièce est à bonne température, il n'est pas nécessaire de chauffer l'eau ! Et votre facture d'électricité vous en remercie par avance.
• La filtration. Cet élément est assez important dans un bac de crevettes, mais contrairement aux croyances, ce n’est pas pour assurer un cycle de l’azote convenable, mais plutôt pour avoir un brassage et une oxygénation importante.
• L'éclairage. L’éclairage n’est là que pour recréer un cycle jour / nuit ou pour faire pousser les plantes. N’importe quelle lampe de bureau, lampe nano fournie en kit, bandeau LED, etc… monté sur un programmateur fait donc l’affaire. En revanche si vous souhaitez combinez crevettes et bac plantés, les crevettes s’adapteront très bien aux puissances nécessaires à la pousse des plantes. Etant d’un naturel craintives, vous les verrez en revanche un peu moins en plein lumière.

Agencement :
Un bac "type" est organisé de la façon suivante :

• Un sol homogène adapté à l’espèce maintenue, typiquement sable / akadama / « sol spécial crevette ». Eviter le manado.
• La filtration doit permettre un brassage homogène de l’eau en évitant la sédimentation.
• Des plantes de surfaces ou sans racines permettant d’avoir des niveaux de NO3/PO4 faibles. Limnobium, pistia, ceratophyllum.
• Les reste n’est pas indispensable à la maintenance et on se dirigera en fonction de la finalité d’un bac (agrément ou élevage) vers des solutions esthétiques ou pratiques. Il est à noter que les crevettes sont algivores, detritivores, il faudra donc penser à ajouter dans les bacs des supports permettant à la microfaune et à la microflore de se développer convenablement. Cela peut être des mousses (type mousse de Java) dans des bacs agencé pour l’agrément ou des supports poreux (type terre cuite).

Espèces :

Parmi toutes les espèces de crevettes, certaines sont réputés pour être très faciles de maintenance, en particulier les Caridina davidii (anciennement appelée Neocaridina heteropoda), parmi lesquelles aucune variété n’est moins robuste qu’une autre. Le débutant pourra donc choisir parmi de nombreuses couleurs et ne pas forcément commencer avec une « red cherry » peu colorée.
Parmi les crevettes de maintenance très facile, on peut également citer, les Caridina balbauti, les Caridina palmata, les Caridina serrata sp. Tupfel ou encore Caridina multidentata. Pour cette dernière la maintenance est très simple, mais la reproduction est beaucoup plus complexe.



Entretien :
Le point clé d’une maintenance réussie est d’avoir des paramètres d’eau adaptés à l’espèce maintenue. Dans la plupart des cas, ces paramètres peuvent être obtenus directement à partir de l’eau de conduite, additionnée d’eau osmosée. Alternativement, il est possible d’utiliser des eaux bouteille peu minéralisées (1er prix) ; sur des petits volumes, cela se révèle à la fois pratique et pas si onéreux.
Une fois les paramètres atteints, et s’il n’y a pas de poissons dans le bac, il n’est pas nécessaire de faire des changements d’eau régulier. Il faut seulement compenser l’évaporation naturelle du bac en ajoutant de l’eau osmosée.
Il sera néanmoins bon de prévoir un changement d’eau modéré en cas de problèmes visibles ou de manière récurrente tous les 1-2mois…
L’ennemi majeur de la crevette est une concentration élevée de NO3. Il faudra donc nourrir modérément et introduire au début de la maintenance des plantes telles que pisita ou limnobium.
Concernant l'alimentation, les crevettes mangent généralement tout type de nourriture (sec, congelé, vivant), on privilégiera cependant les petits granulés qui coulent, spéciaux crevettes ou non.



En conclusion...
Les crevettes sont à la fois visuellement attrayantes et leur maintenance est très simple. La mise en place d’un bac spécifique ne se révèle pas très coûteux et la maintenance peut être assez minimale. Le néophyte aura de plus le bonheur de pouvoir surveiller le grainage des femelles et le développement des juvéniles sans avoir la nécessité d'avoir des bacs supplémentaires pour l'élevage.

avatar
Pupuxe
Anim'
Anim'

Messages : 97
Date d'inscription : 07/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tuto] Que faire avec un aquarium de moins de 40 litres ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum